She looks well to the ways of her household, and eats not the bread of idleness.

jeudi 9 février 2012

Comment un investissement de 1820$ nous rapportera 6630$ par année!

Des calculs plein la tête...


Ce message en sera un très technique, je préfère vous en avertir. Il peut sembler ennuyant, un peu complexe même, selon que vous soyez confortable avec les chiffres ou non, mais selon moi, le sujet qu'il aborde est un sujet incontournable pour quiconque se demande si produire sa propre nourriture en vaut la peine.

 Dans un premier temps, je ne parlerai que de la production animale (viande, oeufs, lait, fromages, yaourts), et dans un autre message, je tenterai de faire de même avec les fruits et les légumes. Je tiens à séparer ces deux sujets, car ils ne se comptabilisent pas de la même façon et ne demande pas la même logistique.

Alors je me lance!

Cette année, nous avons choisi de cibler des animaux qui, pour nous, sont très productifs du côté de notre alimentation. Par exemple, un boeuf, même si c'est gros et apporte beaucoup de viande, demande beaucoup plus de soins, de nourriture et de place pour vivre qu'un lapin, vous pensez bien :o) Alors nos choix se sont portés sur;

Les poules pondeuses; 
Elles sont parmi nous depuis le tout début de notre aventure, et leur utilité n'a jamais été remit en question. Pour 12 poules, nous avons, même en plein coeur d'hiver, et sans aucune stimulation artificielle, une moyenne de 7 oeufs par jour, ce qui est plus que ce dont nous avons besoin. Nous pouvons soit vendre le surplus (3.00$ la douzaine), sois se payer le luxe de se faire des douzaines d'oeufs dans le vinaigre afin de bien les conserver, se faire un bon gâteau des anges (12 blancs d'oeufs!!) etc... Notre famille prend 12 oeufs pour un repas quand les oeufs sont notre seule source de protéines (par exemple si notre repas est une omelette par personne, ou une frittata) et c'est sans compter les pâtisseries que je fais régulièrement. Une "bonne" poule pond de façon régulière pendant environ 2 ans. Après, sa production baisse de façon drastique. MAIS!! Comme nous avons également un coq, nous avons des oeufs fertiles! Donc, 2 fois par année, nous les faisons couver 10 à 12 oeufs (donc, 20 à 24 par année) avec un rendement d'environ 18 poussins vivants. Nous en gardons 6 pour remplacer 6 poules plus âgées et vendons le restant, donc 12 poussins et 6 "vieilles"poules. Encore là, un autre revenu! Tout cela pour à peine 810$ de moulée de ponte par année, des restes de table et ce quelles trouvent dans le sol!

Passons aux lapins;
De ce côté, nous n'avons pas été très vigilent par le passé... Nous avons appris de nos erreurs par contre, et voici comment nous souhaitons orienter les choses cette année... Nous avons déjà un bon mâle reproducteur et une femelle. Nous ajouterons à cela 5 autres femelles (environ 50$). Nous leur créerons de belles cages sécuritaires et sécurisées contre les intrusions ET contre leur sorties dans les bois (hum hum...) (environ 125$) Donc, nous comptons, une fois les installations mis en place, les accoupler 3 fois par année, avec une intervalle de 2 mois entre les mises à bas. Une fois en mars, une fois juin et une fois en septembre. Après, repos pour ses dames et abstinence pour le môsieur! Les lapins sont généralement prêt à la consommation autour de 3-4 mois. Une lapine ayant en moyenne 6 lapereaux qui survivent par portée, nous aurons environ 108 lapins à consommer au cour de l'année! Je ne connais pas beaucoup de gens pouvant dire avoir mangé 108 lapins pendant leur année, surtout au prix qu'ils coûtent!!

Des lapins, allons vers les chapons (poulets):
Ici, c'est un peu plus complexe. Ce n'est pas une nourriture que nous pouvons entièrement produire. Nous achetons les petits et les engraissons. Donc, chaque poussin se vend 1$. Nous en prenons 50, et généralement, 45 survivent. Ils consommeront pour environ 450$ de moulée de croissance. (non, nous ne les gavons pas, ils sont libres de manger et boire à volonté) Au bout du compte, nous aurons, avec 500$ d'investissement, 45 repas de volaille bio!

Pour rester avec les bêtes à plumes, tournons-nous vers les dindes;
Les dindes sont des oiseaux un peu plus fragiles. Nous en achetons donc 10, à 3.50$ et terminons l'année avec 6. Ses dames se nourrissent avec les chapons, de moulée de croissance, de larves, d'herbes, et de tout ce qu'elles pourront trouver dans le sol.

Voyons maintenant du côté des animaux plus gros. 

J'ai déjà parlé du porc dans un message précédent. (ICI) J'ajouterai simplement qu'il ne nous coûte rien de le nourrir, car une ferme pas très loin d'ici nous donne généreusement tout leur restant de légumes. Ils produisent choux, navets et pommes de terre en très grande quantité, alors nos porcs profitent de cette bonne nourriture et sont en santé! Il ne nous reste qu'à aller chercher une truie, qui nous coûtera 200$!

Terminons avec les chèvres.
Nous avons présentement 2 chèvres gestantes et un buck. Ces chèvres nous donneront, en nous fiant à leur génétique, 2 chevreaux-ettes chacune. Ces bébés seront vendus à l'automne. Nous allons également acheter deux autres chèvres (environ 150$ ch), afin de donner du lait à nos porcs, pour compléter leur alimentation. Nous profiterons du lait de deux de ses dames afin d'en boire, d'abord, mais aussi pour faire fromages et yaourts. Nous pensons également échanger notre buck, qui en est un de race laitière, pour un boer, qui est une race de chèvre à viande. Pourquoi? Car les futurs bébés, étant mixés, pourront se vendre autant pour le lait, pour les dames, que pour la viande pour les môsieurs, ce qui est plus avantageux pour nous. Les chèvres que nous avons en ce moment ne consomment pour pas plus de 420$ de moulée (pour quand nous les traions) par année et 200$ de foin par hiver.

Donc, si je refais le calcul (je vous l'avais dit que c'était très technique comme message)

Les frais récurent (ceux que nous mettons années après années) sont d'environ 1155$.
Ajoutez à cela ce que nous investirons cette année seulement, soit 665$.

Ensuite, en calculant ce que cela nous rapporte:
2 repas de lapins par semaine
1 repas de poulet par semaine
2 repas de porc par semaine
18 oeufs par semaine
3 fromages par semaine
10 litres de lait par semaine

TOTAL de ce qu'il nous faudrait dépenser pour avoir tout cela au magasin:
110$ par semaine + les 6 dindes (environ 150$ de dindes en tout).

Ajoutez à cela le prix que nous aurons en moyenne cette année pour nos 18 poules pondeuses en vente (100$ environ), 6 porcs engraissé à 100lbs ch. à 100$ ch. si le marché est bon (environ 600$) et le prix des 4 chevreaux-ettes 125$ch. (500$) = 1200$ au total!

WOW!! Et le tout bio!! Si on regarde, pour cette année, ça revient à 1820$ d'investissement pour 6630$ de rendement!! Et pour les années suivantes, notre investissement de départ sera encore moindre et nous vendrons plus de porcs!

Alors si vous vous posez la question et hésitez à vous lancer dans l'aventure qu'est l'agriculture familiale, oui, ça vaut la peine de produire sa propre consommation animale!! À condition de ne vivre que de cela, et de ne pas avoir besoin d'un Ipod, deux voitures, trois cellulaires............


Ce message a été partagé ici: 

 


9 commentaires:

  1. Tu arrives à peu près aux même chiffres que nous! C'est encourageant! Nous en faisons pas le lapin ni le porc. Mais j'échange ma dinde avec une copine qui fait le porc (et qui ne fait pas de dinde). Pour le moment, nous n'avons que des chèvres pygmées: pas très bon pour le lait et peu de viande, mais délicieux pareil. Nous aimons beaucoup la viande de chèvre, surtout en saucisse. Pour la dinde, j'aime beaucoup la faire en découpe (poitrine désossée et cuisses en viande hachée ou saucisse). C'est un peu plus cher à l'abattoir, mais c'est plus polyvalent et permet d'en manger plus souvent.

    J'aime beaucoup ton blog. Très instructif et toujours intéressant. Mon mari tient un blog rural lui aussi, mais qui n'a pas été mis à jour très récemment. N'empêche, ça donne une idée de nos installations (http://lordofthecows.blogspot.com)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    J'ai bien tout lu ton message ! Très instructif et j'attends avec impatience celui des légumes (parce que là franchement ça me sera bien utile d'avoir une comparaison.)
    Par contre je me permets de te poser un petite question. Pourquoi faire autant de viande? Quand je lis tout ce que ça donne pour une semaine je trouve ça beaucoup ! Dans mon idéal d'autonomie je bannis (et c'est déjà fait d'ailleurs) la viande. Écologiquement, économiquement et éthiquement il me semble que c'est plus en phase avec mes valeurs. Ne vois là aucune agression dans ce message, bien loin de moi cette idée. Je ne fais aucun prosélytisme, bien à l'inverse. J'admire les personnes capables d'élever et de tuer leurs animaux pour les manger! En ce qui me concerne j'en serais incapable donc je m'abstiens. Mais je me permets de poser la question pour mieux comprendre la démarche. Merci :-)

    RépondreSupprimer
  3. @La Bergère Brodeuse: Merci beaucoup pour ton commentaire! C'est rassurant pour nous aussi de voir que nos chiffres sont comparables à ceux des autres, ça nous montre que nous sommes réalistes dans nos projets. Nous n'avons jamais mangé de viande de chèvres, mais ne sommes pas totalement fermés à l'idée :o)

    @Anaïs et Céd: Merci pour ton commentaire! Je ne me sens nullement attaqué, au contraire, tu me donnes l'occasion d'Expliquer certains chiffres... Quand j'ai rencontré mon mari, il était habitué à manger 1 et même facilement 2 repas de viande par jour. Moi, de mon côté, je n'en mangeais que très peu. J'aurais même voulu, dans ma jeunesse, être végétarienne, mais mon faible indice de masse corporel (IMC) jumelé à ma carence en fer a fait en sorte que mon médecin me l'a strictement interdit. Tu aurais du voir la réaction de mon futur mari la première fois que je lui ai servi un repas-salade!! Il m'a dit qu'il n'était pas un lapin *soupir*. Avec le temps, j'ai réussi à "imposer" un menu avec un seul repas de viande par jour, puis, maintenant, nous en sommes à deux repas sans viande par semaine, ce qui est un petit exploit en soi ;o) Je maintiens également les portions de viande à 100g par personne, sauf encore une fois pour mon mari, qui en mange plus. Nous tentons également de nourrir nos animaux de façon la plus écologique possible (restes de table, légumes, et ce qu'ils dénichent dans la terre)afin de minimiser le plus possible les "dégâts" que cela peut causer à la nature, et économiquement parlant, c'est un grand avantage également. Aussi, je ne suis pas celle qui abat les animaux. J'en serais totalement incapable. Je n'assiste même pas à cette "scène", je suis trop émotive pour cela ;o) J'espère que ça répond à tes questions, et si tu en as d'autres, ne te gènes pas :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suit régulierement ce blog car nous pratiquons aussi l'autoconsommation depuis 1989 et avons 6 enfants, Je mettrais juste un bémol sur la notion de bio de certains de vos produits (viandes de porc si les légumes du gentil voisin sont cultivés en bio et pour le reste de la viande si la paté est exclusivement réalisés avec des cereales bios.
      Par contre nous trouvons plus judicieux d'avoir une vache et son veau que des lapins qui en france sont appeles "le boeuf du pauvre" car il faut beaucoup pour les nourrir
      a plus
      Valerie

      Supprimer
  4. Merci pour ta réponse, je comprends mieux. Et puis c'est vrai que tu as une grande famille :-)
    Ici, pas d'ennuis de santé qui m'interdise de manger de la viande en ce qui me concerne (et pas, encore, d'enfant), mais mon homme aussi n'a pas complètement arrêter, même s'il a beaucoup diminué!
    Merci pour ton blog et tes partages, que je vais lire assidument maintenant :-)
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  5. Salut Chez vous!

    Merci pour ce genre de calcul et de détail. C'est ce que j'aime voir car cela nous permet d'avoir une idée plus juste des choses.

    Et j'adore ta finale: "Alors si vous vous posez la question et hésitez à vous lancer dans l'aventure qu'est l'agriculture familiale, oui, ça vaut la peine de produire sa propre consommation animale!! À condition de ne vivre que de cela, et de ne pas avoir besoin d'un Ipod, deux voitures, trois cellulaires."

    Je crois effectivement qu'il faut d'abord le faire pour nous et pas pour les autres et effectivement ne pas avoir besoin d'un Ipod, Ipad, multiple voiture et multiple cellulaire pour chaque membre de la famille.

    J'ai hâte de voir la portion "végétaux" :)

    J'ajouterais que lorsqu'on vie de cette façon, on attire autour de soi d'autre gens qui font semblable à nous, on se crée un réseau et tout comme Bergère brodeuse le mentionnait, il y a alors des échanges possible qui apportent leur lot de diversification.

    RépondreSupprimer
  6. Coucou,

    Nous, nous ne faisons que des poulets et 2 canards, pour l'année.. 20 entiers, et 20 que je découpe en pilon (donc 40) pour faire au four avec des épices et des frites, en haut de cuisses (donc 40 pour remplacer les cuisses du commerce) et les blancs en petites escalopes (pour faire des cordons bleu) et les restants de viande en émincé pour faire des mélanges viande/légumes, les canards un pour une terrine et un pour les magrets à sécher (par ma belle mère) et les cuisses à confire.. plus 7 poules pondeuses pour les oeufs, nous aimerions cette année faire une dinde, mais avec le jardin notre terrain devient un peu petit...

    L'auto-suffisance, c'est mon rêve, mais nous habitons au bourg d'un village (et je me plaint pas, nous avons une des seules maison du bourg ou il y a du terrain) et nous ne pouvons pas faire autant de jardin que nous voudrions, alors j'admire par l'intermédiaire des blogs, tout ce que des familles peuvent faire...;

    Vraiment ton blog est un régal pour nous, bravo et bonne continuation..

    RépondreSupprimer
  7. I'm really impressed with your writing skills and also with the layout on your weblog.
    Is this a paid theme or did you customize it yourself?
    Anyway keep up the excellent quality writing, it
    is rare to see a great blog like this one today.

    Here is my webpage; gyms in toledo ohio ()

    RépondreSupprimer
  8. Right here is the right web site for anybody who hopes to understand this topic.
    You realize a whole lot its almost tough to argue with you (not that I really will need to…HaHa).

    You certainly put a brand new spin on a subject that's been discussed for years.
    Great stuff, just excellent!

    My site ... Texas public adjusting

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...